Passer au contenu
Début du contenu

AGRI Rapport du Comité

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.

PDF

AVANT-PROPOS DU PRÉSIDENT

L’industrie canadienne de la viande et des produits carnés représente un marché de quelque 12 milliards de dollars par année. Une des raisons qui explique ce succès est, qu’après presque cent ans d’effort et d’investissement de la part des contribuables et des éleveurs canadiens, le Canada, à l’exception d’une petite région au Manitoba autour du parc national du Mont-Riding, est maintenant exempt de la tuberculose bovine.

C’est avec l’objectif de protéger ces acquis que le Comité permanent a tenu des audiences sur les nouveaux cas de tuberculose bovine qui affectent certains troupeaux de bovins dans la région immédiate du parc.

Le Parc a été désigné Réserve de la biosphère en 1985 en vertu du Programme sur l’homme et la biosphère de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Par conséquent, l’intégrité écologique du parc devient un facteur important à considérer dans une stratégie visant à éradiquer la tuberculose. Le Comité a demandé l’opinion d’agriculteurs, de scientifiques et de représentants de gouvernements, et nous sommes grandement reconnaissants de leurs commentaires. À titre de président, je crois fermement, comme les autres membres du Comité, que les recommandations formulées dans ce rapport unanime pourront permettre le maintien de l’intégrité écologique du parc national du Mont-Riding et un développement économique durable des communautés environnantes.