Skip to main content Start of content

AANO Committee Report

If you have any questions or comments regarding the accessibility of this publication, please contact us at accessible@parl.gc.ca.

house of commons
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
OTTAWA, CANADA
39th Parliament, 2nd Session 39e Législature, 2e Session
The Standing Committee on Aboriginal Affairs and Northern Development has the honour to present its Le Comité permanent des affaires autochtones et du développement du Grand Nord a l’honneur de présenter son
FIRST REPORT PREMIER RAPPORT
Pursuant to Standing Order 108 (2), the Committee has adopted the reccommendations contained in the Sixth Report of the Standing Committee on Aboriginal Affairs and Northern Development presented to the House in the 1st session of the 39th Parliament, entitled: “No Higher Priority: Aboriginal Post-Secondary Education in Canada”, and reports the same: Conformément à l'article 108(2) du Règlement, le Comité adopte les recommendations du sixième rapport du Comité permanent des affaires autochtones et du développement du Grand Nord présenté à la Chambre lors de la première session de la 39e législature, rapport institulé : « Une priorité absolue : l’éducation postsecondaire des autochtones au Canada », et en fait rapport :
RECOMMENDATIONS

Creating Positive Outcomes

1. The Committee recommends that the Department, in collaboration with Aboriginal and non-Aboriginal stakeholders, develop a national database web site, accessible via the Internet, for the purpose of making information about successful programs and initiatives in Aboriginal post-secondary education widely available to Aboriginal organizations, communities, learners and Aboriginal and non-Aboriginal institutions; that the database include information about successful initiatives developed by First Nations, Inuit and Métis segments of the Aboriginal population; and that the Department ensure information about the database, and annual reports outlining its contents, are widely disseminated.






Student Funding

2. The Committee recommends that the 2% annual cap on spending increases for the Department’s Post-Secondary Education Program be eliminated immediately; that the Department’s spending increases for PSE programming be based on actual costs associated with program components and not be subject to discretionary caps; that the Department make it a priority to provide adequate funding under the PSE Program to every eligible First Nations and Inuit learner and put in place a plan to achieve that priority by the end of 2007, said plan to include implementation measures with clear target dates; that the Department ensure financial assistance for eligible First Nations and Inuit learners under the Department’s PSE program is based on actual costs incurred for tuition, travel and living expenses, and indexed annually to reflect rises in both tuition costs and the cost of living; and that the Department review the categories of eligible expenses under the PSE program in order to ensure that the real expenses routinely incurred by individual eligible First Nations and Inuit learners are covered. Such expenses may include, but are not limited to, child care, special needs, and special shelter. This review should occur immediately, and at regular intervals thereafter.








3. The Committee recommends that the Department’s budget, in the 2007-2008 and ensuing fiscal years, be increased to reflect increased expenditures associated with providing more funding to more eligible First Nations and Inuit learners.


4. The Committee recommends that the Department take immediate steps, together with its regional offices and First Nations and Inuit administering organizations, to ascertain, by the end of 2007, the identities of eligible First Nations and Inuit learners who have been denied PSE funding owing to insufficient allocations; that a special fund be established for the specific purpose of providing these learners with adequate PSE funding for one year, following which they would fall under the regular PSE regime we propose; and that the Minister of Indian Affairs and Northern Development seek one-time special authority for this purpose.




Data Collection and Tracking

5. The Committee recommends that the Department’s new policy and management frameworks outline specific measures, developed in close collaboration with First Nations and Inuit administering organizations and its regional offices, for gathering accurate information about the numbers of First Nations and Inuit learners eligible for as well as those applying for funding for each following academic year; that the participation of First Nations and Inuit administering organizations in the development of these measures be financed by the Department; that the measures developed include provisions for enhancing the information-gathering capacity of First Nations and Inuit communities and administering organizations; and that the information-gathering measures outlined in the Department’s policy and management frameworks be implemented by all regional offices.




6. The Committee recommends that the Department take immediate steps, in collaboration with Aboriginal organizations with expertise in the area, such as the First Nations Statistical Institute, to establish and finance an information and tracking national PSE data base; and that the Department and its regional offices ensure comprehensive information about the PSE data base, including privacy protection measures, is widely disseminated to First Nations and Inuit administering organizations and communities.





Allocation and Delivery of PSE Funding

7. The Committee recommends that the Department’s new policy and management frameworks set out a precise methodology, developed in collaboration with Aboriginal organizations with expertise in the area, to be used by all regional offices in allocating and delivering PSE funds to First Nations and Inuit administering organizations; that the Department ensure all administering organizations are made aware of its new policy and management frameworks, and any associated guidelines related to PSE allocation and delivery; and that the Department, in collaboration with administering organizations, establish appropriate mechanisms to monitor the allocation and delivery of PSE funds.





Indian Studies Support Program

8. The Committee recommends that the Department’s new policy and management frameworks outline specific measures, developed in collaboration with organizations representing Aboriginal and mainstream post-secondary institutions, for gathering accurate information on an annual basis about the actual funding needs of those institutions; and that the Department take immediate steps, in collaboration with organizations representing Aboriginal and mainstream post-secondary institutions, to evaluate the adequacy of ISSP allocations overall, and develop a funding methodology for the ISSP that is based on the actual funding needs of Aboriginal and mainstream post-secondary institutions.





9. The Committee recommends that the Department take immediate steps to ensure ISSP funding is accessible to otherwise eligible post-secondary programs originating in Canada’s territories.


Access to Post-Secondary Programming

10. The Committee recommends that the government enter into immediate consultations with NAAF and Métis, Non-Status and urban Aboriginal organizations, with a view to developing a collaborative plan aimed at providing more financial assistance, including eligibility and access under the PSE Program, to more Aboriginal post-secondary learners.

RECOMMANDATIONS

Créer des résultats positifs

1. Le Comité recommande que le Ministère, en étroite collaboration avec les intervenants autochtones et non autochtones, crée une banque de données nationale sur le Web, accessible par Internet, pour que les renseignements concernant les programmes et les initiatives qui ont connu du succès dans le domaine de l’éducation postsecondaire autochtone soient largement accessibles aux organisations, collectivités et étudiants autochtones de même qu’aux établissements d’enseignement autochtones et non autochtones; que cette banque de données comprenne des renseignements sur les initiatives heureuses élaborées par les trois segments de la population autochtone, à savoir les Premières nations, les Inuit et les Métis; que le Ministère fasse en sorte que les renseignements au sujet de cette banque de données de même que les rapports annuels faisant état de son contenu, soient largement diffusés.


Soutien financier des étudiants

2. Le Comité recommande que le plafond annuel de 2% imposé à l’égard de l’augmentation des fonds consacrés au Programme d’enseignement postsecondaire du Ministère soit éliminé immédiatement; que les augmentations consenties par le Ministère à l’égard des fonds consacrés au PEP se fondent sur les coûts réels associés aux différents volets du Programme et ne soient pas assujetties à des plafonds discrétionnaires; que le Ministère considère comme une priorité l’octroi d’un soutien financier adéquat, dans le cadre du PEP, à chaque apprenant admissible des Premières nations et inuit et qu’il mette en place un plan pour répondre à cette priorité d’ici la fin de 2007, lequel devra comporter des mesures de mise en oeuvre assorties de dates limites précises; que le Ministère fasse en sorte que le soutien financier offert aux apprenants admissibles des Premières nations et inuits en vertu du PEP se fonde sur le coût réel des frais de scolarité, de déplacement et de subsistance, et soit indexé tous les ans en fonction de l’augmentation des frais de scolarité et du coût de la vie; que le Ministère revoie les catégories de dépenses admissibles établies par le PEP pour s’assurer que les dépenses réelles couramment engagées par les apprenants admissibles des Premières nations et inuits soient remboursées. Ces dépenses peuvent comprendre, sans s’y limiter, les frais de garderie et les sommes déboursées pour des besoins spéciaux ou un hébergement spécial. Cette révision devrait avoir lieu immédiatement et être effectuée régulièrement par la suite.

3. Le Comité recommande que le budget du Ministère, pour 2007-2008 et les exercices suivants, soit accru de manière à tenir compte des dépenses supplémentaires associées à l’octroi d’un plus grand soutien financier à un plus grand nombre d’apprenants admissibles des Premières nations et inuits.

4. Le Comité recommande que le Ministère prenne des mesures immédiates, avec la collaboration de ses bureaux régionaux et des organisations administratrices des Premières nations et inuites, pour établir d’ici la fin 2007, l’identité des étudiants des Premières nations et inuits admissibles qui se sont vu refuser le soutien financier nécessaire pour entreprendre des études de niveau postsecondaire en raison de budgets insuffisants; qu’un fonds spécial soit créé à seule fin de fournir à ces étudiants un soutien financier adéquat pour un an, et que par la suite, ces étudiants soient intégrés au nouveau régime que nous proposons; que le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien demande une autorisation spéciale ponctuelle à cette fin.


Collecte de données et suivi

5. Le Comité recommande que la nouvelle politique et le nouveau cadre de gestion du Ministère prévoient des mesures précises, élaborées en étroite collaboration avec les bureaux régionaux et les organisations administratrices des Premières nations et inuits, pour recueillir des données sur le nombre d’apprenants des Premières nations et inuits qui sont admissibles au soutien financier ainsi que sur ceux qui en font la demande en vue de l’année scolaire suivante; que la participation des organisations administratrices des Premières nations et inuites à l’élaboration de ces mesures soit financée par le Ministère; que les mesures élaborées prévoient des dispositions pour accroître la capacité des collectivités des Premières nations et inuites et de leurs organisations administratrices de procéder à cette collecte de données elles-mêmes; que les mesures de collecte de données établies dans la politique et le cadre de gestion du Ministère soient mises en oeuvre par tous ses bureaux régionaux.

6. Le Comité recommande que le Ministère prenne des mesures immédiates, en collaboration avec des organisations autochtones spécialisées dans ce domaine, comme l’Institut de statistiques des Premières nations, pour créer et financer une banque nationale d’information et de suivi des données relatives au PEP; que le Ministère et ses bureaux régionaux veillent à ce que toute l’information relative à la banque de données du PEP, notamment celle portant sur les mesures de protection des renseignements personnels, soit largement diffusée aux collectivités des Premières nations et inuites et à leurs organisations administratrices.


Attribution et distribution des fonds du PEP

7. Le Comité recommande que la nouvelle politique et le nouveau cadre de gestion du Ministère établissent une méthodologie précise, élaborée en collaboration avec des organisations autochtones possédant une expertise de la question, à l’usage de tous les bureaux régionaux pour l’attribution et la distribution des fonds du PEP aux organisations administratrices des Premières nations et inuites; que le Ministère fasse en sorte que toutes les organisations administratrices soient mises au courant de la nouvelle politique et du nouveau cadre de gestion ainsi que des lignes directrices connexes régissant l’attribution et la distribution des fonds du PEP; que le Ministère, en collaboration avec les organisations administratrices, établisse des mécanismes permettant d’assurer le suivi de l’attribution et de la distribution des fonds du PEP.


Le Programme d’aide aux étudiants indiens

8. Le Comité recommande que la nouvelle politique et le nouveau cadre de gestion du Ministère prévoient des mesures précises, élaborées en collaboration avec les organisations représentatives des établissements d’enseignement postsecondaire autochtones et non autochtones, pour la collecte annuelle de données précises sur les besoins de financement réels de ces établissements; que le Ministère prenne des mesures immédiates, en collaboration avec les organisations représentatives des établissements d’enseignement postsecondaire autochtones et non autochtones, pour déterminer si l’attribution des fonds du PAEI est adéquate dans l’ensemble, et mettre au point une méthode de financement pour le PAEI qui soit fondée sur les besoins réels en matière de financement des établissements d’enseignement postsecondaire autochtones et non autochtones.

9. Le Comité recommande que le Ministère prenne des mesures immédiates pour faire en sorte que les fonds du PAEI soient accessibles aux programmes de niveau postsecondaire, par ailleurs admissibles, issus des territoires canadiens.

Accès aux programmes d’études postsecondaires

10. Le Comité recommande que le gouvernement engage immédiatement des consultations avec la FNRA de même qu’avec les organisations représentant les Métis, la population non inscrite des Premières nations et les Autochtones en milieu urbain afin de mettre au point un plan de collaboration visant à fournir un soutien financier accru, y compris l’admissibilité et l’accès en vertu du PEP, à un plus grand nombre d’étudiants autochtones de niveau postsecondaire.

A copy of the relevant Minutes of Proceedings (Meeting No. 2) is tabled.Un exemplaire des Procès-verbaux pertinents (séance no 2) est déposé.
Respectfully submitted, Respectueusement soumis,
Le président,



BARRY DEVOLIN
Chair